Forum du Site du DCcn • Afficher le sujet - Ballade pour Jean Ducos, muletier des Landes de Saldar Khan

Ballade pour Jean Ducos, muletier des Landes de Saldar Khan

Participez en proposant votre propre analyse d'un diaporama français ...

Image

ImageImageImageImageImageImageImage



Image


* Dans cette partie "Analyses des DCcn français"
Vous ne pouvez pas POSTER une analyse nouvelle
mais vous pouvez REPONDRE à une analyse grâce au bouton "Répondre"

Ballade pour Jean Ducos, muletier des Landes de Saldar Khan

commentairede Michèle Paret » 14 Mai 2011, 23:04

"Ballade pour Jean Ducos, muletier des Landes" de Paul Sadar Khan

[b]L'analyse de Michèle Paret :

Il est agréable de temps en temps de se replonger dans le passé et de regarder ce que l’on nommait naguère encore un montage sonorisé. Celui-ci n’est pas tout jeune, il a pris quelques rides, à l’heure actuelle, on ne travaille plus de la même manière, mais les auteurs disposent d’appareils beaucoup plus sophistiqués qu’à la fin des années 70.
Une belle histoire, courte, bien dite, même si le ton est un peu démodé, la diction un peu trop théâtrale, cela vous permet de passer de bons moments. Les images de la grande forêt landaise si malmenée par les intempéries ces dernières années sont belles avec des lumières rasantes et des contre-jours très doux, malheureusement, la numérisation les a fait souffrir et les originales étaient sans doute de bien meilleure qualité.
Le personnage de Jean Ducos est simplement évoqué avec nostalgie, son destin au départ si ordinaire et bien tracé devient un drame. C’est une histoire émouvante.
Les bruitages du début sont bien venus, discrets et l’intensité du son est bien dosée.
Une petite question de vocabulaire… Dans le titre on nous parle d’un muletier, or, notre brave homme mène son cheval et non une mule. Est-ce possible ?
Michèle Paret
 

Re: Ballade pour Jean Ducos, muletier des Landes de Saldar Khan

commentairede peliou » 02 Sep 2012, 10:40

A part la voix, qui ne dit pas le poème, mais le déclame, j'adore cette vidéo
Les Landes ont bien changé, il y a moins de pins, plus du tout de gemmelle (quand on cherche ce nom dans google, le résultat est le nom d'un restaurant !) ni de pot de résine... pas de mule non plus
Heureusement, quelques poètes continueront à écrire pour apprendre aux enfants
peliou
 


Retourner vers ANALYSES DES DCcn FRANCAIS



cron