La page de Jean-Marie Béziat

LE SITE DU DCcn  [ Diaporama Créatif court et numérique ]

 

 

 

 

 


   
La page de Jean-Marie Béziat
 

   

Me contacter

Mes Diaporamas Créatifs confiés au Site :

" Un soir d'hiver à Saint Pétersbourg " ( 2004 )
" Le rêve d'Hassan " ( 2005 )
" La vie d'artiste " ( 2005 )
" La salopette " ( 2005 )
" Jean-Louis " ( 2006 )
" Le saignement de la Pierre " ( 2006 )
" Chercheurs de lumière " ( 2007 )
" Noir " ( 2010 )
" Métamorphose " ( 2013 )

C’est par le voyage et par la photo que j’ai cheminé pour arriver au diaporama. Dès les années 70, nous avons choisi, avec mon épouse, de voyager en camping-car (des pionniers, presque).
Parcourant l’Europe, le Moyen-Orient, le Maghreb, nous voulions, naturellement, en garder des souvenirs. Alors : photos, vidéo, quel choix faire ?

La vidéo était tentante, mais c’est finalement la photo qui a eu ma préférence. Petit à petit s’est posée la question : que vais-je faire de toutes ces diapositives ? Banalement, comme tout un chacun, je faisais des séances entre amis, qui j’en suis sûr  les « barbaient » tant c’était long, descriptif et inintéressant pour qui n’avait pas fait le voyage.

Ainsi naquit l’idée du « fondu ». J’avais lu sur les magazines spécialisés qu’il existait un projecteur Rollei avec deux objectifs et un « fondu enchaîné ». C’est donc vers ce produit que je me dirigeais.
Pour un temps !!!!! car la première version s’avéra catastrophique en « pannes diverses ».

Le fondu à deux projecteurs étant nettement plus performant, j’achetais donc 2 projecteurs et un synchronisateur, le célèbre F100 de Simda.

Là, j’arrivais à montrer un compte-rendu de voyage sans panne (quoique !)


Par ailleurs, ma progression photo se poursuivait avec mon adhésion à un club. Je m’initiais à la photo « artistique » et participait à des concours de la Fédération.

 


Un jour, je fus entraîné par mon club au Concours Régional. Là, je découvrais le vrai diaporama avec le meilleur spécialiste d’Aquitaine : Jean-Pierre Pâris.
Le challenge était clair, il fallait arriver à son niveau et si possible le dépasser un jour.
5 ans durant, je m’y attelais, sans succès ; je m’en approchais petit à petit, mais en vain.
Le décès brutal de Jean-Pierre nous consterna tous, mais, la compétition reprit et je pus être sélectionné pour le National, n’ayant plus, hélas, de concurrent inaccessible.

C’est en 1999 que je participais pour la première fois au National où je suis sélectionné régulièrement depuis.

L’avènement du numérique et sa facilité de diffusion m’ont amené à participer à des Festivals et aussi à aller à la rencontre des auteurs. C’est un excellent moyen d’améliorer sa façon de voir, sa technique et c’est très convivial.
En même temps, l’idée d’organiser un Festival dans ma ville a commencé à germer.


En 2005, je suis allé voir la MJC de Mourenx qui avait un tout nouveau Directeur. Le courant est passé lorsque je lui ai parlé de diaporama et de festival.

L’année 2006 a donc vu naître la première version de ce que nous avons appelé
« Journées du Diaporama Numérique ».


Une chose en entraînant une autre, j’ai proposé de créer un atelier de Diaporamas, ce qui a été fait en 2007 avec une dizaine d’élèves assidus.
Responsable du diaporama en Aquitaine pour la Fédération Photographique de France (on appelle çà curieusement un « commissaire »), je propose aussi aux Clubs de la région une journée d’initiation au diaporama (6 clubs en ont bénéficié à ce jour).

Le diaporama est devenu une véritable passion
qui a permis de réveiller en moi quelques pulsions créatrices.

Vive le diaporama et les diaporamistes !