La page de René Jullien

LE SITE DU DCcn  [ Diaporama Créatif court et numérique]

 

 

 

 

 


   
La page de René Jullien

     

Me contacter

Mes Diaporamas Créatifs confiés au Site :

" corpsus" ( 2009 )
" machines obscures" ( 2009 )
" rêve étrange " ( 2017 )

Mon site web : http://www.RJ-17.book.fr

Le premier diaporama dont je me souvienne c’est un de Paul Emile Victor à « Connaissance du Monde » quand j’étais tout gamin dans les années 50, puis vinrent ceux des amis de mes parents qui voyageaient, souvent très longs - toute une soirée.

C’est à peu près à cette époque aussi que mes parents m’ont offert un premier appareil photo :
Une boite à savon comme on disait.
J’ai surtout commencé par des oiseaux, les piafs du jardin, la boite étant coincée dans un arbre, ou près d’un point d’eau, moi caché à proximité, avec un fil à coudre tendu pour déclencher et un petit miroir pour savoir quand déclencher.
J’en ai gâché de la « pelloch » ! Une ruine pour les parents !

Un passage, au cours des études, dans les labos des clubs photos de jeunes.
Puis les études, la vie, le travail, le mariage m’ont un peu éloigné de cette passion. Oh ! J’ai continué à faire de la photo mais plus en père de famille, et plus rarement, mais toujours avec passion, des clichés pour moi.
Quand mes enfants sont arrivés en âge de commencer à pouvoir photographier, j’ai tout naturellement repris mon matériel, acheté et complété pour eux.

La maladie est venue bousculer tout cela, j’ai du arrêter mon travail au fur et à mesure qu’elle progressait pour finir par arrêter toute activité professionnelle.
Je me suis alors inscrit au club photo de Périgny. C’est véritablement là que j’ai repris la pratique de la photo et un peu avant la composition d’images numériques (ne pouvant plus graver – j’étais graveur au burin).
Ce nouvel outil informatique est venu remplacer le crayon, le burin, le papier et l’encre.
Depuis cette période (2001), je me consacre totalement à la photo, à la composition d’images numériques et aux diaporamas .

 



Depuis trois ans, à la demande du club, je propose mes diaporamas à différents concours.

Ils m’ont surnommé « le fumeur de moquette » (au Canada c’est « le pelleteur de nuages ») !
Faut dire que mes images sont de plus en plus « électroniques » même si bien souvent à base de photos.

Pour moi un diaporama c’est livrer un peu de soi-même, quand il y a des textes, particulièrement.
Les accompagnements musicaux sont aussi un casse-tête. J’en suis donc arrivé à produire l’intégralité : les images, les textes et la musique, ou bien je fais appel aux amis plus « calés » (poètes et musiciens), ce qui est le cas dans le diaporama « Machines obscures ». J’aime travailler avec d’autres créateurs.

 

 

Je suis aussi sensible à l’engagement dans le diaporama, qu’il soit poétique, humoristique ou farfelu, dramatique ou dénonciateur, mais je n’apprécie pas trop « les suites de cartes postales » même si les images, alors, sont souvent extraordinaires.
Le diaporamiste se doit d' être plus qu’un simple « montreur d’images » !
Images, textes et musiques doivent se servir mutuellement, et c’est là que c’est difficile ! Je déplore souvent l’absence de cohérence de ces trois éléments.
C'est cette cohérence qui fait le bon diaporama.
On peut même dire que les fautes « techniques » sont d’autant plus pardonnables que le fond est fort.

Mais la perfection est-elle de ce monde ? Non !

J’ai donc encore beaucoup de chemin à faire,
et ça me rassure !

Visitez  mon site web

René Jullien

Aller en haut de la page