Forum du Site du DCcn • Répondre

"Strange fruit" de Pierre-Marie Artaux


ImageImageImageImageImageImageImage

ImageImageImage


* Dans cette partie "Analyses des DCcn français"
Vous ne pouvez pas POSTER une analyse nouvelle
mais vous pouvez REPONDRE à une analyse grâce au bouton "Répondre"

Répondre

Smileys
:icon_neutral: :icon_e_confused: :icon_eek: :icon_e_sad: :icon_e_ugeek: :icon_cry: :icon_e_wink: :icon_question: :icon_e_smile: :icon_e_biggrin: :icon_rolleyes: :icon_cool: :icon_redface: :icon_e_surprised: :icon_evil: :icon_razz: :icon_exclaim: :icon_mad: :icon_mrgreen: :icon_twisted: :icon_lol: :icon_arrow: :icon_e_geek: :icon_idea:
Les BBCodes sont activés
[img] est désactivé
[flash] est désactivé
[url] est désactivé
Les smileys sont activés
Revue du sujet
   

Etendre la vue Revue du sujet: "Strange fruit" de Pierre-Marie Artaux

Re: "Strange fruit" de Pierre-Marie Artaux

commentaire de rochardjp le 19 Avr 2017, 17:37

J'ai projeté plusieurs fois ce diaporama lors de rencontres au Mans, organisées soit par Objectif Image 72, soit par ACTIFS 72.
Les réactions des spectateurs correspondent beaucoup à l'analyse de Michèle Paret.
En ce qui me concerne j'ai eu la chance de voir plusieurs Ă©tapes de l'Ă©laboration de ce diaporama.
Cette dernière mouture me ravie.

"Strange fruit" de Pierre-Marie Artaux

commentaire de Michèle Paret le 01 Nov 2013, 00:22

"Strange Fruit" de Pierre-Marie Artaux

L'analyse de Michèle Paret :

Strange Fruit : un diaporama qui a remporté de nombreuses distinctions et a fait couler aussi beaucoup d’encre…
Strange fruit, on aime ou on n’aime pas… Le sujet dérange, certaines images dérangent par leur violence. Il fallait oser aborder un sujet aussi dur et malheureusement encore d’actualité. La ségrégation aux Etats-Unis, l’Apartheid, c’est terminé, normalement, mais on ne peut manquer de remarquer de par le monde des actes tout aussi barbares qu’en ce début de XXème siècle.
Strange Fruit, c’est le titre de la chanson « fétiche » de Billie Holiday à qui Pierre-Marie a voulu rendre hommage. C’est le symbole de la vie personnelle de la chanteuse et de la lutte de ses concitoyens : les accents pathétiques de la voix de la chanteuse rythment le diaporama. Elle a eu une existence peu enviable, tout comme les autres noirs de son époque, mais c’était aussi dû à des circonstances familiales peu favorables. Le mélange entre documents historiques et extraits de la vie de la chanteuse est parfois un peu dérangeant. Derrière la chanson, on oublie la femme qu’elle a été. Celle-ci est-elle l’essentiel du diaporama ? Au moins, Pierre-Marie a-t-il eu le mérite de me faire découvrir une personnalité que je ne connaissais pas.
Pour ce qui me concerne, je suis beaucoup plus touchée par les récits de lynchages, de crimes inhumains perpétrés contre les noirs.
Certains spectateurs ont eu du mal à supporter les images très réalistes de « barbecue », de pendaisons. Je leur accorde ce droit, mais il me semble nécessaire de montrer ces photos qui, à l’époque, n’étaient que de simples cartes postales, souvenirs de bons moments passés en agréable compagnie. Elles renforcent l’horreur du message. Se voiler la face ne sert à rien, au contraire, de tels actes de barbarie doivent être étalés au grand jour.
Le texte du diaporama est excellent, on sent que l’auteur maîtrise son sujet, le message est bien passé.
Je regrette cependant que l’auteur n’ait que des documents d’archives… Les « photos » n’ont rien de personnel. Mais pouvait-il faire autrement avec un tel sujet ? Je lui reproche un peu la lenteur du passage des images, une certaine monotonie dans leur défilement, des mouvements répétés : travelling, zoom avant, zoom arrière…. A la fin, c’est un peu ennuyeux et long.
Et puis, pourquoi avoir terminé par la version de Strange Fruit par Nina Simone (beaucoup plus convaincante et émouvante que celle de Billie Holiday) ? Pour montrer que la lutte pour l’égalité continue ?
Allez, un tel diaporama ne peut pas laisser le spectateur indemne.



Haut

cron