Forum du Site du DCcn • Afficher le sujet - "Il viaggio" de Caon Italo

"Il viaggio" de Caon Italo

... ou bien d'un diaporama Ă©tranger !

Image

ImageImageImageImageImageImageImage

ImageImageImage


* Dans cette partie "Analyses des DCcn Ă©trangers"
Vous ne pouvez pas POSTER une analyse nouvelle
mais vous pouvez REPONDRE à une analyse grâce au bouton "Répondre"

"Il viaggio" de Caon Italo

commentairede dccn » 27 Mai 2009, 13:44

"Il viaggio" de Italo Caon "

L'analyse de Michèle Paret :


Voilà, c’est le mois du diaporama étranger… Je me suis branchée sur le site et j’ai téléchargé « ll viaggio », je l’ai regardé… et je n’ai rien compris.
D’aucuns racontent que pour parler italien, il suffit de rajouter quelques « a » ou « o » à nos mots français. Et bien, c’est totalement faux ! J’ai bien vu qu’il s’agissait d’un voyage : un train, des rails, le bruit qui règne dans le compartiment, une histoire d’amour. À part cela….
Dommage que l’auteur ne nous ait pas gratifiés de sa petite introduction au début, sur l’écran, pour nous mettre sur la voie (sans jeu de mot). Je conseille à tout le monde de lire le résumé joint, à part, mais ce n’est pas facile de faire un voyage intérieur avec toutes ces références personnelles ou littéraires si on ne suit pas le texte trop dense pour une petite tête comme la mienne.
Franchement, je ne me sens pas capable d’analyser ce diaporama. Les images ne sont pas désagréables, la musique non plus, la voix ne me déplaît pas, mais le sens profond m’échappe et en plus, c’est long !
Alors, je lance un SOS, je tire la sonnette d’alarme… Qui peut m’aider et m’aiguiller ?
dccn
 

Re: "Il viaggio" de Caon Italo

commentairede Ricardo Volpe » 12 Juin 2009, 14:10

Hello

Je crois que l'auteur résume assez bien son diaporama en lisant les petits textes en fin de montage, dont voici la traduction:

J’avançais sur cette terre humide, labourée par des générations de condamné
Et pour la première fois, depuis plusieurs années, j’ai senti le poids de ma conscience.

J’aurais voulu être terre, grandir comme l’herbe et mûrir comme du blé.
Mais ce ne sont que des pensées, rien d’autre que des pensées


Les trains et spécialement, les trains autre que TGV, se prêtent bien à ce genre d'exercice, c'est-à-dire, des retours en arrière, la nostalgie.
Les séquences sonores des vieux films italiens en début de montage, nous aide à nous plonger dans les souvenirs. Un flot d'image qui n'a rien de chronologique, s'empare de nous et nous ammène à faire le point sur notre parcours terrestre.
Le diaporama peut paraître long mais de temps en temps, il est bon de prendre un TPV (Train Petite Vitesse).
Comme le dit l'auteur, ce ne sont que des pensées, rien que des pensées.

PS: Méfiez-vous de la traduction mis en téléchargement avec le diaporama, elle enlève énormément de poésie au récit et n'est pas très fidèle.
Ricardo Volpe
 


Retourner vers ANALYSES DES DCcn ETRANGERS

cron